Le dispositif Pinel est l’un des meilleurs dispositifs du domaine de l’immobilier. Comme toute loi immobilière, il consiste à acquérir un logement pour se voir diminuer ses impôts sur un délai prédéterminé et un taux jusqu’à 21%. Si le dispositif devait prendre fin en décembre 2017, une prorogation de 4 ans, jusqu’en 2021 a été donnée avec quelques révisions des critères notamment en matière de zones éligibles. Voici les principaux détails de ces changements.

Zonage Pinel 2018

Deux principaux changements ont été recueillis pour l’année 2018 avec le dispositif Pinel. Le premier concerne les zones B2 et les zones C qui devront se doter d’un agrément pour rester éligibles à partir du début de l’année. Les zones A, les zones A bis et les zones B1 préserveront aussi leur éligibilité jusqu’en 2021 s’ils étaient censés s’achever en 2017. Autrement dit, c’est tout le dispositif Pinel qui s’est vu prolongé sur 4 nouvelles années mais avec quelques modifications en cours de route.

Dispositif Pinel, quelques changements

Pour rappel, les zones A regroupent la Côte d’Azur, l’île de France et l’agglomération Genevoise. Les zones A bis, les plus prisées concernent la capitale française et ses 29 communes. Pour ce qui est de la zone B1, elle regroupe la totalité des métropoles ayant plus de 250 000 habitants, la grande couronne de Paris et quelques autres villes aux tarifs immobiliers élevés comme Saint-Malo et Chambery. Les zones B2 touchent les villes avec plus de 50 000 habitants qui ont reçu un agrément spécial de la Préfecture. Et il reste la zone C qui situe toutes les autres villes non éligibles sauf exception. Il convient de bien se renseigner notamment en ligne et auprès d’un expert en gestion de patrimoine pour ne pas se tromper sur les zones profitables.

Investir en Outre-mer, une option devenue intéressante

Si la plupart du temps, on pense à s’accaparer les logements dans les grandes villes françaises, il faut aussi savoir que les villes annexes sont aussi devenues intéressantes en matière d’investissement immobilier. Dans cette optique, on retrouve le département d’Outre-mer qui fait partie de la zone éligible B1 et regroupe plusieurs îles comme La Martinique, La Réunion, La Polynésie française, la Guadeloupe, la Guyane, Saint-Barthélemy, etc… Investir dans ces villes est avantageux dans la mesure où le taux de réduction d’impôt peut aller jusqu’à 29% sur 9 ans de mise en location. Le plafond de réduction imposé est aussi plus élevé puisqu’il varie entre 10 000 et 18 000 euros annuel. Ainsi, il faut bien se renseigner pour investir efficacement.